Le travail du courtier en prêt immobilier

Les courtiers en prêt immobilier sont les intermédiaires entre les banques et les emprunteurs afin d’obtenir les meilleures conditions possibles pour réaliser l’achat d’un bien immobilier. Les courtiers disposent de plusieurs partenariats auprès des agences bancaires permettant une négociation des taux. Les courtiers ne sont rémunérés que si la demande de prêt aboutit.

1. Le rôle du courtier en prêt immobilier

Le rôle principal du courtier en prêt immobilier est l’accompagnement du client dans sa recherche pour un crédit immobilier mais également pour l’assurance de son prêt. Il tente d’obtenir les taux les plus bas ou une offre plus intéressante, ce qui n’est pas toujours garanti lorsqu’un emprunteur est seul face à son banquier.

Il suit tout au long des démarches le dossier du client (de l’étude à la signature) et peut apporter des connaissances techniques dans le montage des prêts (situations particulières, dossiers complexes…). Par ailleurs, l’emprunteur peut ne pas avoir le temps ou même les connaissances (du marché) et peut donc confier au courtier la tâche de démarchage des banques.

Faire un rendez-vous avec sa banque permet d’avoir un aperçu du marché. Vous pourrez alors mandater un courtier afin de choisir la meilleure offre en toute connaissance de cause. A contrario, si l’offre de votre banque est meilleure, le courtier vous en informera afin que le nécessaire soit fait auprès d’elle.

2. Le coût du courtage

Les banques font généralement payer des frais de dossier lors de la souscription d'un prêt immobilier. Le montant de ces frais de dossier est variable suivant les établissements bancaires. En moyenne, cela représente 1% du montant emprunté, avec d'éventuels planchers et plafonds.

En passant par les services d'un courtier, vous aurez aussi des honoraires de courtage à régler pour rémunérer ses services. Mais quelquefois, ces frais de courtage vont se substituer aux frais de dossier de la banque.

Les frais annexes tels que frais de notaire, frais banque, honoraire courtier sont intégrés dans le calcul du prêt.

3. Le fonctionnement du courtier

Le courtier en prêt immobilier met en place des accords commerciaux et négocie les meilleurs taux auprès des banques. Un contrat est signé avec les banques souhaitant travailler avec le courtier.

Un courtier travaille tout au long du projet en échangeant auprès des organismes qu’il estime le plus propice à correspondre au prêt souhaité. Il peut négocier le taux, les frais, les modalités de la domiciliation de revenus ou le montant de l’indemnité de remboursement anticipé afin d’obtenir les meilleures conditions. Il revient ensuite vers l’emprunteur avec une ou plusieurs propositions détaillées.

Il est important de savoir que le crédit n’est pas validé tant que les offres de prêt ne sont pas éditées par la banque. La simple simulation de crédit n’engage à rien.

4. La rémunération du courtier

Le courtier est rémunéré par des honoraires de courtage clairement indiqués au début de la relation, ainsi que par la banque qui octroie le prêt. D’après l’Article L322-2 du Code de la consommation

« Aucun versement, de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou plusieurs prêts d'argent. »
Le courtier ne peut en aucun cas demander de frais ni rémunération avant la signature de l’acte avec le notaire ou le déblocage du prêt. Cette obligation est également rappelée dans l’article L519-6 du code monétaire et financier.

Comment le courtier travail ?