prestafinance-actualite-default-1

LES QUARTIERS DE LYON OU IL FAUT INVESTIR

Le marché de l’immobilier est reparti en 2014 et affiche une bonne santé. Malgré des difficultés de redressement du secteur au niveau national, Lyon affiche une progression constante avec une augmentation totale des ventes de 3.1% en 2014. Cela peut s’expliquer par la dynamique économique et la qualité de vie qu’offre l’agglomération lyonnaise. Au final, Lyon reste une terre d’investissement intéressante où les prix sont stables par rapport à l’an dernier, que ce soit dans l’ancien (3 303 €/m² en moyenne) ou dans le neuf (3 738 €/m² en moyenne).
Les quartiers où investir :
PRESQU’ILE : Le prestige d’une belle adresse
Aujourd’hui, les rues les plus plébiscitées se situent entre les Cordeliers et la place Bellecour. Même si le quartier Grolée est déserté par les commerces, il est aujourd’hui recherché par les acquéreurs, séduits par le charme des immeubles haussmanniens.
CONFLUENCE : Un quartier en devenir
Depuis l’ouverture du centre commercial et plus récemment du musée des Confluences, la demande a explosé dans ce quartier qui souffrait auparavant d’une réputation sulfureuse. Aujourd’hui moderne et écologique, Confluence a été reconnu comme le premier quartier durable en France par la WWF. C’est désormais l’un des plus chers de Lyon en termes d’immobilier. C’est également le quartier qui compte le plus grand nombre d’immeubles neufs, près de 40% du parc immobilier.
MONTCHAT : Un village dans la ville
Le quartier Montchat est un quartier résidentiel qui attire les familles ne souhaitant pas quitter Lyon, de par de ses petites maisons individuelles, ses immeubles bas et ses nombreux parcs.
CROIX-ROUSSE : Le Montmartre lyonnais
Ce quartier a de nombreux attraits pour les familles : écoles, collèges et lycées, activité commerciale forte, grand marché quotidien, nombreux parcs… Le tout à deux pas du centre-ville.
POINT-DU-JOUR : Le charme de la banlieue à l’intérieur de Lyon
C’est l’un des quartiers, avec le 7ème arrondissement, où les prix ont le plus baissé à Lyon : -6% du m². Pourtant, avec son allure de village, ses commerces de proximité, son marché et ses écoles, le Point-du-Jour semble une bonne option pour les familles qui recherchent le calme, mais aussi une certaine proximité avec la ville.
BROTTEAUX : Le prestige de l’adresse
Le quartier des Brotteaux fait partie des plus chers de Lyon. Des prix élevés, justifiés par la proximité du parc de la Tête d’Or, de la gare de la Part-Dieu et le dynamisme du quartier. Ici, les appartements de type haussmanniens ont le plus la cote avec leurs beaux volumes et leurs hauteurs de plafonds.
JEAN-MACE : Ici, tout se fait à pied
Depuis l’arrivée du tram et de la gare TER, le quartier Jean-Macé à la cote. Pratique pour sortir de Lyon en voiture grâce à sa proximité avec le périphérique sud, ce quartier tranquille a aussi l’avantage d’être vivant. En effet, c’est le quartier le plus étudiant de Lyon avec les universités Lyon 2 et Lyon 3, et la prochaine arrivée de l’Inseec dans l’ancien garage Citroën.
GERLAND : Désenclavé grâce à Confluence
Le prix du m² à Gerland est plus faible que dans les autres parties du 7ème, ce qui le rend particulièrement attractif pour les acheteurs et les investisseurs. Avec l’arrivée du tram T1 et le prolongation de la ligne B du métro, sa proximité avec les axes autoroutiers, le sud de Lyon devient attractif.
VAISE : Un quartier en expansion
Ces dernières années, Vaise était le quartier des bonnes affaires, mais aujourd’hui, l’écart de prix avec le reste de Lyon tend à se réduire. La place Valmy et la rue Marietton sont aujourd’hui très plébiscitées. Dans ce quartier en pleine mutation, de nombreux logements neufs sont sur le point de sortir de terre.