Prestafinance partenaire de confiance

Prêt immobilier : quelle tendance pour les taux en 2020 ?

En baisse depuis plusieurs années et après avoir atteint un niveau record en 2019, les taux immobiliers ne devraient pas connaître de hausse pour cette nouvelle année. Des conditions encore favorables donc pour les particuliers qui souhaitent devenir propriétaires. Dans le même temps, les prix de l’immobilier vont, selon toute vraisemblance, continuer leur hausse. Néanmoins, les projections des spécialistes du secteur penchent en faveur d’une année au moins aussi faste que 2019. Le point sur les prévisions et les tendances de l’investissement immobilier pour l’année à venir. 

 

Environ 1 million de transactions immobilières prévues pour 2020

 

En 2019, le nombre de transactions immobilières dans l’ancien a dépassé le million. Un chiffre record qui devrait au moins être similaire pour cette nouvelle année. En effet, selon une étude des Notaires de France publiée en octobre 2019, plus de 87% des français considèrent que “la pierre est toujours un bon investissement”. Cette bonne image de l’immobilier reste donc ancrée et est même accentuée par la conjoncture actuelle : rendement en baisse de l’épargne bancaire, perte de confiance dans les produits boursiers, niveau de vie à la retraite incertain…

 

Des dispositifs fiscaux favorables à l’investissement immobilier

 

Ce niveau élevé de transactions immobilières est également favorisé par les différents dispositifs fiscaux en faveur de l’achat immobilier : 

  • Le Denormandie : introduit en 2019, ce dispositif permet de profiter d’une réduction d’impôt pour les achats dans l’immobilier dégradé. Prolongé jusqu’à fin 2022, le Denormandie a également été étendu géographiquement. 
  • Le Pinel : dispositif offrant une réduction d’impôt pour les français investissant dans le neuf afin de le louer. 
  • Le prêt à taux zéro : destinés aux primo-accédants, le PTZ est également reconduit jusqu’à la fin 2021.

Tous ces dispositifs en place sont autant d’arguments qui viennent confirmer les bonnes prévisions pour le secteur immobilier en 2020. 

 

Des taux d’emprunt toujours bas

 

En novembre dernier, nous évoquions le niveau record atteint par les taux d’emprunt en France. En effet, selon le dernier rapport du Crédit Logement-CSA, le taux d’intérêt moyen hors assurance était de 1,12% au mois de novembre 2019. Selon le directeur général adjoint de Cafpi, “Aucun changement en vue. Les indicateurs de croissance et d’inflation restant maussades, la Banque centrale européenne ne montre aucun signe d’inflexion de sa politique monétaire. C’est pourquoi les taux immobiliers vont rester bas durant tout le premier semestre et peut-être même toute l’année 2020”. 

 

La position des instances de régulation financière

 

Si aucune hausse des taux d’intérêt n’est pour l’instant envisagée, le Haut Comité de Stabilité Financière (HCSF) a toutefois demandé en décembre dernier aux banques de durcir leur politique en matière d’octroi de prêt immobilier. En effet, le HCSF recommande aux établissements bancaires de ne pas accorder de prêt pour des durées supérieures à 25 ans. Un élément qui vient donc nuancer les bonnes prévisions pour cette nouvelle année sachant qu’aujourd’hui, ce sont plus de 40% des crédits immobiliers qui sont accordés pour des durées de 25 ans et plus. 

 

Une augmentation continue des prix de l’immobilier

 

Particulièrement à Paris et dans les grandes agglomérations, les prix de l’immobilier ne suivent pas le même cours que ceux des taux d’emprunt. En effet, selon les Notaires de France, les prix des appartements anciens ont augmenté de 5,5% et de 3% pour les maisons anciennes rien que sur l’année 2019. Et d’après les prévisions, les taux ne devraient pas baisser pour l’année qui vient. Un marché immobilier compliqué puisque de plus en plus de français souhaitent devenir propriétaire mais l’offre de logements disponibles ne permet pas de satisfaire cette demande grandissante.

 

2020 : le bon moment pour investir ?

 

Pour cette nouvelle année, la conjoncture devrait donc rester en faveur des acheteurs et permettre aux primo-accédants de devenir propriétaire. Grâce aux dispositifs fiscaux en place et les faibles taux d’emprunt, le nombre de transactions immobilières au cours de l’année 2020 ne devrait donc pas baisser. Cependant, face à l’augmentation constante du prix du mètre carré notamment dans les grandes villes, les acheteurs vont sans doute devoir s’éloigner des centres-villes. Si plusieurs éléments sont donc favorables à l’investissement, la réalisation de ce type de projet va donc dépendre de la situation de chacun et notamment des ressources financières.

 

Bien préparer votre projet d’investissement 

 

Si les conditions sont donc favorables à l’investissement immobilier, il reste essentiel de ne pas se précipiter et de préparer au mieux votre projet. En effet, même si les taux d’emprunt sont particulièrement bas, il convient de prendre en compte les différents frais liés à votre projet. Parmi ces frais, on retrouve notamment l’assurance pour votre prêt qui représente un poids non-négligeable dans votre budget. Comme pour votre prêt immobilier, sachez que vous avez la possibilité de négocier votre contrat d’assurance emprunteur afin d’obtenir une offre adaptée et au meilleur tarif possible. Avant de vous lancer dans votre recherche, prenez donc le temps de budgétiser précisément votre projet et trouvez le bien correspondant à vos critères et votre situation. 

Pour vous aider dans votre projet, vous pouvez faire appel à des courtiers afin d’obtenir le meilleur taux pour votre crédit et votre assurance de prêt. Si vous avez un projet d’achat immobilier, 2020 semble en tout cas être une année encore propice pour l’investissement dans la pierre. Avec les différents dispositifs fiscaux encore en place, de nombreux français ne devraient donc pas hésiter à franchir le pas pour cette nouvelle année.

Image