prestafinance-actualite-default-1

Livret A et autres : les taux au 1er février

Depuis le 1er février 2011, le taux de rémunération du Livret A est passé à 2% et celui du Livret d’épargne populaire à 2,50%.
La hausse du Livret A entraîne celle des autres livrets et plans dont le taux d’intérêt est réglementé. Les taux des livrets de l’épargne réglementée n’avaient pas été modifiés depuis le 1er août 2010, époque à laquelle le taux du livret A avait été fixé à 1,75%. Au Journal officiel du 26 janvier 2011, un avis du ministère de l’Economie et des Finances modifie la grille des taux réglementés avec une entrée en vigueur de la nouvelle rémunération au 1 er février 2011.
Le relèvement du taux du Livret A permettra à chaque épargnant de gagner 38,25 euros de plus sur un an … à condition d’avoir son livret plein.
Des hausses de taux de 0,25 point
Ainsi, à compter du 1er février 2011, les taux d’intérêt annuels de rémunération des livrets, plans et comptes non fiscalisés sont fixés comme suit :
1- Les taux des livrets A, des livrets d’épargne institués au profit des travailleurs manuels et des livrets de développement durable (le LDD remplace le Codevi) sont égaux à 2 % (contre 1,75 % précédemment) ;
2- Le taux des livrets d’épargne populaire est égal à 2,50 % (contre 2,25 % précédemment);
3- Le taux des livrets d’épargne-entreprise est égal à 1,50% (contre 1,25 % précédemment) ;
4- Le taux des comptes d’épargne logement hors prime d’Etat est égal à 1,25 % (pas de modification) ;
5- Le taux des plans d’épargne logement hors prime d’Etat est égal à 2,50 % (pas de modification).
Des livrets spéciaux pour les personnes modestes et les jeunes
Les épargnants de moins de 25 ans et les foyers modestes doivent préférer, respectivement, le Livret jeune ou le Livret d’épargne populaire (LEP) au Livret A. Mieux rémunérés, ces livrets offrent les mêmes avantages en termes de disponibilité de l’épargne et de fiscalité.
Les foyers modestes doivent préférer le Livret d’épargne populaire (LEP) au Livret A. Mieux rémunéré, il offre les mêmes avantages en termes de disponibilité de l’épargne et de fiscalité. Le LEP offre, à compter du 1 er février 2011, une rémunération de 2,50% à toute personne non imposable ou payant un impôt inférieur ou égal à 769 euros sur le revenu de 2010. Le dépôt minimal à l’ouverture d’un LEP est de 30 euros, et vous pouvez y déposer jusqu’à 7.700 euros, intérêts non compris.
Les épargnants de moins de 25 ans doivent se tourner en priorité vers le Livret jeune. Sa rémunération est au minimum égale à celle du livret A, c’est-à-dire 2% à compter du 1er février 2011. La plupart des banques offrent des taux de l’ordre de 2,50% à 3 %. Exclusivement réservé aux 12 à 25 ans, le livret jeune exige un dépôt minimal de 15 euros. Le maximum des dépôts est de 1.600 euros, intérêts non compris.