Le rachat de soulte, comment ça marche ?

A la suite d’une séparation ou d’un divorce, il existe plusieurs solutions quant aux biens immobiliers. Si les propriétaires actuels sont d’accord et mettent en vente le bien, à la suite de cela chacun est libre de tout engagement. Il est possible que l’une des personnes possédant le bien, souhaite le garder, auquel cas ce dernier doit donc racheter la part de l’autre. Il s’agit d’un rachat de soulte.

La soulte correspond à la moitié de la valeur du bien, que l’une des parties, celle souhaitant obtenir la pleine propriété, devra s’acquitter auprès de l’autre partie. Il faut obligatoirement faire valider la valeur du bien auprès d’un notaire. Afin de racheter la part du bien immobilier, le conjoint qui conserve le bien peut utiliser son épargne ou décider de contracter un prêt immobilier. Dans le cas où il reste un encours de prêt sur le bien, la personne souhaitant racheter la soulte devra obligatoirement s’acquitter des deux. Pour cela il existe des solutions spécifiques, chez certains partenaires bancaires.

Ainsi, il sera possible de rallonger la durée du prêt, dans la limite d’une durée d’emprunt de 25 ans, en fonction de l’âge de l’emprunteur ainsi que de l’endettement.

Comment fonctionne le rachat de soulte ?