prestafinance-actualite-default-1

BILAN 2015 : LE CREDIT IMMOBILIER REPART A LA HAUSSE

Logiquement, la reprise sur le marché de l’immobilier en 2015 se fait aussi ressentir sur le crédit. Une reprise permise notamment par la baisse des taux des crédits nominaux et des prix de l’immobilier.

Baisse des taux d’intérêts
Les Français ont vu leur pouvoir d’achat immobilier croître cette année : la lente érosion des prix depuis 2011, ainsi que la nouvelle baisse inattendue des taux de crédits immobiliers nominaux, ont permis aux ménages, notamment aux primo-accédants, de revenir sur le marché et donc de souscrire un crédit.
Renégociations inclues, le flux mensuel de crédits immobiliers nouveaux a atteint un pic en juillet 2015 à 20.9 milliards d’euros, soit le meilleur mois de la dernière décennie, d’après les chiffres de la Banque de France.

Forte part de renégociations de crédits
Cette hausse a été fortement portée par les renégociations de crédits existants, qui ont notamment atteint une part de 49.2% de la production nouvelle pour le seul mois d’août, soit 9.8 milliards d’euros sur 19.9 milliards d’euros au total. Le niveau historiquement bas des taux d’intérêt en juillet à 2.16% en moyenne toutes durées confondues, a donc clairement motivé les propriétaires à renégocier leur prêt auprès de leur courtier.
Depuis juillet, les taux remontent légèrement, jusqu’à 2.27% en moyenne en octobre, et la part des rachats de crédits immobiliers baisse progressivement.

Un marché dynamique
Ces renégociations représentaient donc 40.3% de la production totale de crédits nouveaux en octobre. Mais sur un an, le niveau des crédits immobiliers nouveaux en octobre reste tout de même supérieur de 3.7% à celui du même mois de 2014, après une hausse similaire de 3.6% en septembre.